Assainissement : quelles sont les différences entre l’individuel et le collectif ?

L’assainissement est une étape essentielle dans la construction d’une maison. Et il existe plusieurs types d’assainissement disponible. Voici un petit tour d’horizon de ce qui s’offre à vous en termes d’assainissement.

En quoi consiste l’assainissement ?

Dans nos habitations, nous utilisons en permanence de l’eau. Que ce soit pour une douche, une machine ou la vaisselle, nous y additionnons quasiment tout le temps des produits chimiques. Cela peut être de la lessive, du savon ou encore du shampooing. Cette eau usée ne peut être rejetée immédiatement dans la nature, sous peine de créer une forte pollution chimique. Il est donc impératif de la traiter pour retirer tous ces additifs chimiques.

La récolte et le traitement des eaux usées s’appellent l’assainissement. Pour réaliser le nettoyage de ces eaux usées, les entreprises de BTP proposent deux solutions: utiliser un système individuel ou un système collectif. Le choix d’un système ou de l’autre repose non pas sur sa performance, mais sur la localisation de la maison. En effet, tout dépend de l’existence, ou même parfois de la proximité, du réseau municipal de tout-à-l’égout.

Le système individuel de traitement des eaux usées

Ce système est proposé par les entreprises de BTP lorsque les maisons ne sont pas reliées au tout-à-l’égout. Le traitement est alors réalisé sur le terrain même de l’habitation, en disposant une fosse adaptée à la taille de la maison. Plus la maison est grande, plus la fosse est conséquente car le volume d’eaux usées rejetées est proportionnel aux nombres d’habitants du logement. Ainsi la fosse récolte les eaux, puis les pré traite. Elles subissent alors un traitement à travers un filtre à sable, un filtre compact ou des tranchées d’épandage. Puis elles sont ensuite déversées dans le sol.

Il est aussi possible de s’équiper d’une micro-station. C’est un système qui permet de diminuer la pollution des eaux grâce à des micro-organismes, des bactéries, qui sont générées par l’oxygénation de l’eau. Son principe repose sur 3 étapes : la décantation, le traitement biologique puis la clarification des eaux épurées

Quel que soit le système de traitement individuel installé, le coût de fonctionnement et l’entretien du système incombent au propriétaire. De plus, le système doit impérativement être placé sur une zone constructible. Le traitement des eaux usées individuel est généralement destiné aux maisons isolées. La plupart du temps située en campagne, et offre une solution écologique et esthétique sur mesure, en réponse aux besoins des usagers. En effet son dimensionnement est adapté à son utilisation, ce qui optimise son efficacité. Il est à noter que certaines municipalités offrent des allocations financières pour ces installations individuelles.

Le système de traitement des eaux usées collectif

Lorsque les logements sont raccordés au tout-à-l’égout, les entreprises de BTP proposent d’installer un système de traitement des eaux usées collectif. Les eaux rejetées sont alors évacuées dans le réseau public alimentant une station d’épuration. Dans ce cas, les coûts de raccordement au réseau public sont à la charge du propriétaire. De plus, le coût de fonctionnement du tout-à-l’égout est répercuté sur chaque consommateur qui en bénéficie. Ceci par une redevance payée sur chaque m3 d’eau potable consommé dans chaque logement.

Un avantage non négligeable de ce système est que l’entretien est complètement assuré par la municipalité. De plus, le traitement subit par les eaux usées pour séparer les additifs chimiques avant le rejet dans la nature dans les stations d’épuration est très performant et respectueux de l’environnement.