Investir dans l’immobilier en Thaïlande : pourquoi et comment ?

La Thaïlande est l’un des pays à économie émergente d’Asie qui offrent le plus de potentiel en matière d’investissement étranger. Avec un tourisme en plein essor et une politique fiscale très favorable, l’immobilier est le secteur préféré des investisseurs étrangers et surtout français. Nous proposons ici quelques raisons pour investir et comment s’y prendre pour se faire une place sur le marché de l’immobilier en Thaïlande.

La Thaïlande : un vrai paradis fiscal d’Asie en matière de l’immobilier

Vous n’allez peut-être pas le croire, mais en Thaïlande, à partir de cette année 2018, il n’existe plus aucune taxe d’habitation ni d’IFI. De même, l’impôt sur la fortune immobilière est supprimé. Et la cerise sur le gâteau est que si vous avez un patrimoine immobilier en Thaïlande que vous léguez à vos héritiers, les droits de succession demeurent nuls jusqu’à 100 millions de francs thaïlandais, soit 2 millions 6 cent euros.

Si vous optez pour les habitats locatifs et que vous êtes à l’étranger, vos revenus ne seront taxés qu’en Thaïlande. Cette imposition annuelle est de l’ordre de 3 à 15 % selon les provinces. C’est donc un bon moyen légal de contourner les impôts et les taxes, surtout lorsqu’on est ressortissant d’un pays disposant d’une convention collective avec la Thaïlande comme la France. L’autre avantage que vous avez à acquérir des biens immobiliers en Thaïlande est que le rendement est nettement plus amélioré quand on tient compte de tous ces allégements fiscaux. Le rendement peut alors grimper jusqu’à 8,5 % net d’impôt.

Comment investir dans l’immobilier en Thaïlande ?

Vu tous ces avantages fiscaux et le taux de rendement élevé, c’est sans doute la question qu’on est en droit de se poser. Mais, sachez tout de suite que c’est assez simple, car il existe des compagnies immobilières qui peuvent s’en charger pour vous. Toutefois, vous devez remplir un certain nombre de critères pour pouvoir disposer d’un droit de propriété en Thaïlande. En effet, il existe depuis 1979 une loi dite « de condominium » qui s’applique aux étrangers. Sachez tout de suite qu’un étranger ne peut disposer, sauf dans certains cas exceptionnels, de la pleine propriété de terre en Thaïlande. Il peut néanmoins disposer de biens immobiliers construits sur ces terres. Vous aurez alors dans ce dernier cas deux options :

  • Leasehold (entendez bail longue durée) ;
  • Freehold (entendez achat avec plein droit de propriété).

Il est donc très bénéfique d’investir dans l’immobilier en Thaïlande actuellement, mais tout en respectant les lois qui ont cours dans ce pays.