Tout savoir sur le syndic de copropriété

Gérer un immeuble en copropriété relève des compétences du syndic de copropriété, étant donné qu’il s’agit d’une tâche complexe. Ce professionnel est élu lors de l’assemblée générale (AG) des copropriétaires tous les ans. Ses missions se rapportent tant à la gestion administrative de l’immeuble, qu’à sa gestion financière.

Quel est le rôle du syndic de copropriété ?

Il s’agit avant tout d’une collectivité des copropriétaires qui doit accomplir des missions spécifiques. Il a pour rôle principal de conserver la sérénité de l’immeuble. Pour ce faire, le syndic se doit de sauvegarder le confort initial du bâtiment. L’intervenant est également en charge de la réparation des équipements et des parties communes en cas de dommage. Il assure la gestion des lots communs d’un immeuble, la gestion du personnel, l’approvisionnement en électricité, eau et gaz. Ainsi, le renvoi d’un gardien de l’immeuble ou le recrutement d’un nouveau lui revient.

 

Par ailleurs, l’agent est libre de définir les conditions du travail et veille à ce que les personnes embauchées exécutent leurs tâches correctement. Sa mission consiste aussi à assumer les tâches exécutives de la copropriété et à jouer le rôle de secrétaire. En effet, il est chargé d’organiser les assemblées générales qui se déroulent annuellement. Il va ainsi convoquer les membres du syndicat. Il est également de son devoir de maintenir à jour le carnet d’entretien du bâtiment. En outre, il peut aussi s’occuper de la comptabilité afin d’élaborer le budget prévisionnel. Pour mener à bien ses missions, le syndic doit avoir les qualités requises pour occuper le poste. La moindre erreur dans l’accomplissement des tâches peut contraindre l’AG à le poursuivre en justice.

Quelles sont les raisons incitant les copropriétaires à changer leur syndic actuel ?

De nombreuses raisons peuvent pousser les copropriétaires à vouloir mettre fin au contrat signé avec le syndic actuel. L’absence de satisfaction vis-à-vis des services proposés par ce dernier en est la principale raison. En effet, il se peut que les décisions prises en AG soient lentes, les impayés sont mal gérés, les fournisseurs reçoivent leur paie en retard, etc. Le changement de syndicat peut aussi survenir suite à l’inflation des charges. Bien qu’elle soit parfois inévitable, un professionnel qualifié doit savoir la maîtriser.

Pour trouver un remplaçant, il est plus judicieux d’utiliser un comparatif des syndics (comme https://www.changersyndic.net) bien avant même que le mandat de l’ancien prenne fin. Avant de se précipiter sur le premier, il faut comparer les syndics de copropriété afin de déceler celui qui convient le mieux aux besoins des copropriétaires. Outre les services qu’il propose, il convient aussi d’être attentif à ses tarifs. L’objectif est d’éviter à tout prix la discorde entre le syndic et les copropriétaires. Bien entendu, si les prestations proposées sont satisfaisantes, une négociation du coût est envisageable.