Le PEL et le CEL, des produits d’épargne prisés par les investisseurs

Beaucoup de personnes qui souhaitent réaliser un investissement immobilier Pays basque privilégient l’épargne. Cette formule est en effet pratique pour se constituer un apport personnel dans le cadre d’une première acquisition. Si certains contribuables sont conscients des atouts de ce type de placement, d’autres, en particulier les jeunes, mettent en cause ses avantages en raison de la méfiance envers le système bancaire. Cependant, il faut savoir que le seul risque est de souscrire un produit d’épargne sans connaître ses particularités. Dans cet article, découvrez les spécificités du PEL ou Plan épargne logement et le CEL ou Compte épargne logement.

Il n’y a pas de conditions d’éligibilité pour souscrire un PEL ou un CEL. Ceux-ci sont destinés à tous les contribuables. Étant donné que ce sont des produits dédiés à l’achat d’un logement, ces types de placement vous offrent la possibilité de vous constituer un apport conséquent pour ensuite accéder à des prêts à taux préférentiels pour un achat immobilier. Afin d’opter pour la formule la plus adaptée à votre situation, il est important de connaitre les différences entre ces deux produits d’épargne. Suivez notre guide qui appuie notamment sur leurs avantages et leurs inconvénients.

Les points sur le PEL

Le Plan épargne logement est un compte bloqué pendant 4 ans. Il est octroyé par les établissements financiers qui ont signé une convention avec l’État. Il est à préciser que c’est ce dernier qui fixe le taux d’intérêt. Les rémunérations générées par ce placement permettront aux futurs propriétaires d’obtenir un prêt pour l’acquisition de leur bien immobilier Pays basque. En outre, toute personne physique peut contracter un PEL. Cela est valable même pour ceux qui sont déjà détenteurs d’un CEL. Néanmoins, le bénéficiaire est en mesure d’ouvrir les deux comptes dans une même banque.

Les personnes qui ont souscrit un Plan épargne logement avant le premier janvier 2018 sont exonérées des impôts sur le revenu. Aussi, elles ne sont pas concernées par le prélèvement forfaitaire de 30 % sur les intérêts qu’après 12 ans, à compter de la date d’ouverture du compte. Par contre, si le plan épargne est ouvert à partir de 02 janvier 2018, il sera taxé de 30 % dès la première année.

Les avantages et les inconvénients du CEL

Tout comme le PEL, le Compte épargne logement est un placement rémunéré et sans frais. Son taux et également bien encadré par l’État. Contracter un CEL peut être intéressant dans la mesure où il donne l’occasion de vous constituer un apport personnel considérable et d’obtenir un prêt à un taux privilégié pour financer votre projet immobilier Pays basque. Celui-ci peut s’agir par exemple d’un achat, d’une construction ou de travaux de réhabilitation. Il faut toutefois souligner que le CEL ne peut pas financer l’acquisition d’un bien qui sera mise en location.

À l’inverse d’un Plan épargne logement, le CEL présente l’avantage de la flexibilité, notamment en offrant une grande disponibilité du montant placé. Néanmoins, il est à noter que sa rémunération est peu tentante et le droit d’emprunt limité.