Tout savoir sur les pompes de puits de A à Z

 

La pompe de puits – ou pompe immergée – offre aux particuliers disposant d’une telle réserve d’eau la possibilité d’en bénéficier librement. Selon sa qualité, l’eau pourra être ensuite sollicitée pour l’arrosage des plantations, l’alimentation des installations sanitaires domestiques ou encore le remplissage d’une petite piscine, entre autres. Avant de vous procurer cet accessoire, voici toutes les informations primordiales à connaître.

Comment choisir une pompe de puits ?

Toutes les pompes de puits ne s’adaptent pas à toutes les installations. Concrètement, pour ne pas vous tromper de modèle, vous devez absolument déterminer votre besoin de pression, exprimé en bars.

De plus, identifiez le débit (en litres par heure) nécessaire dans votre cas pour accéder à tout le confort qu’il vous faut sans, pour autant, dépenser trop d’argent dans un dispositif dont la puissance ne vous profitera pas.

Idéalement, on recommande d’ajouter à cette pompe de puits un clapet anti-retour. Installé 2 à 5 mètres au-dessus de la pompe immergée, il facilite son démarrage et prolonge sa durée de vie.

Quand la pompe de puits manuelle ne suffit plus ?

Initialement, la pompe de puits manuelle est conçue pour aller chercher une eau qui se situe à moins de 8 mètres de profondeur. Au-delà de ce seuil, on doit opter pour une pompe immergée automatique, sans quoi il deviendra impossible d’utiliser l’eau présente au fond du puits.

Totalement étanche, elle s’installe au fond du puits et présente l’avantage, face aux installations manuelles, d’être complètement invisible. Elle peut s’adapter à toutes les réserves d’eau, à condition de la choisir en fonction de la profondeur de son puits et de s’assurer de miser sur une bonne hauteur d’aspiration maximale.

Les équipements à prévoir autour d’une pompe de puits

Idéalement, on recommande de mettre en place un réservoir à vessie entre la pompe et le réseau qu’elle alimente. En effet, il sera particulièrement utile dans le cas d’installations domestiques, pour que l’apport en eau soit automatique et que la pompe ne se déclenche pas systématiquement dès qu’on ouvre une entrée d’eau (WC, douche, lave-linge, etc.)

En parallèle, la pompe s’accompagne d’un contacteur manométrique, d’un manomètre, d’un coffret de commande (déjà présent sur plusieurs modèles) et d’un clapet anti-retour.

Les précautions pour sécuriser votre pompe de puits

Les pompes de puits sont des appareils qui fonctionnent longtemps, des achats durables dont le remplacement n’est pas nécessaire sur le moyen terme. De plus, en cas de panne, les utilisateurs peuvent généralement obtenir une réparation simplement en trouvant des pièces de rechange.

Toutefois, certains accessoires préventifs permettent de consolider l’installation : le flotteur dans le puits coupera l’alimentation en cas de manque d’eau (une pompe qui tourne « à vide » se dégrade) ; la prise de sécurité manque d’eau ou encore la protection contre le fonctionnement à sec jouent le même rôle.

Enfin, il existe aussi des ajouts qui optimisent considérablement le confort lié à l’usage de la pompe. Par exemple, si l’eau n’arrive pas avec une pression suffisante chez vous ou au niveau du tuyau d’arrosage, il est tout à fait possible d’introduire un système de surpresseur pour pompe de puits.